Histoires de sexes sexe public

histoires de sexes sexe public

Nous faisions confiance aux circonstances.. Et à notre spontanéité. Il fut un peu déçu, cette fois: Le restaurant, vietnamien, était plutôt chic. Un jeune serveur un peu raide, vietnamien bien sur, nous guida vers un coin de la pièce, entouré de quelques plantes vertes.

Le début du repas promettait une fin de nuit très agréable. Le vin me montait déjà à la tête, et le regard de Christophe se faisait de plus en plus complice et appuyé. Pourtant, le garçon affichait une certaine désinvolture. Sa copine quant à elle était assez quelconque, et surtout ne savait manifestement pas se mettre en valeur. En passant à hauteur de sa table, mon regard a croisé le sien, et je lui ai souri.

Lorsque je suis revenue des toilettes, deux minutes plus tard, Christophe était rouge. Le deuxième plat est arrivé. Mais la légère agitation déclenchée par le serveur attira son attention. Son regard se leva, et tomba bien sur comme un aimant sur mes cuisses, que je ne croisais plus. Son regard se fit un peu brumeux et curieux.

Nous communiquions à voix basse, tels des ventriloques. Je lui décrivais chaque seconde de la scène, et de mon mieux, mes sensations. Christophe était aux anges, et remontait inconsciemment sa main vers le haut de mes cuisses. Il effleura un instant mon clitoris, mais je le grondai en le remettant en place. Un peu de tenue tout de même. Il éclata a nouveau de rire. Chaque mouvement de mes jambes déclenchait des glissements entre mes lèvres, et de douces vagues de plaisir.

Il devint pour quelques minutes le seul spectateur potentiel de nos mouvements. Je fis entrer le doigt en moi, puis le portai à ma bouche pour le lécher de bas en haut, toute langue dehors. Inquiétude de courte durée malgré tout: Ca ne vient pas. Il me vient une idée. Je me baisse pour la ramasser. Accroupie, bien sûr, tout en veillant à orienter mon entrejambe avantageusement.

Cette fois son regard croise le mien. Juste un petit signe de tête. Je me relève, et me dirige vers les toilettes, sans un nouveau regard. Un petit lavabo, sous un miroir. Une porte donne vers la salle de restau.

Une autre vers les toilettes à proprement parler. Je me regarde dans le miroir. Je me décale un peu. Je pose un pied sur le rebord du lavabo. Dirigée ver la porte. Mon sexe est ouvert, offert. Le sang pulse à mes oreilles, ma gorge, mon ventre. Il ne va pas plus loin. Depuis, je suis moins frivole et je ne couche plus avec le premier venu, les lendemains peuvent être difficiles!

Chloé, 33 ans, chargée de communication. Au bureau, j'ai rencontré un homme super sexy. Et cette fois, j'y ai pris énormément de plaisir! Un vrai déclic, car depuis, ça ne me dégoûte plus. Emilia, 29 ans, journaliste L'échappée belle Après une grossesse sans rapport sexuel, entre mon mari et moi, c'était le calme plat.

Avec un nourrisson qui ne faisait pas ses nuits, notre vie sexuelle était réduite à néant. Il faut dire que je n'avais pas vraiment la tête à ça. Parce qu'il n'en pouvait plus, mon mari a décidé de me faire une surprise: Tous seuls, tous les deux, pas de bébé à changer, pas de biberon à préparer, rien à faire. On a vécu un véritable festival du sexe!

On n'a pas quitté la chambre du week-end tant pis pour Florence, on y retournera. Et moi, j'ai retrouvé ma libido endormie depuis trop longtemps. Christine, 34 ans, comptable. Petit jeu sexuel J'étais mariée depuis 6 ans, et à l'époque, le sexe relevait plus du devoir conjugal que de l'étreinte passionnée. J'ai accepté, et ce fut un véritable feu d'artifices sensuel.

Tous mes autres sens étaient en éveil. Mon corps réagissait à la moindre caresse inattendue, du coup mon plaisir était décuplé. Ma vie de famille a pris le dessus sur ma vie de femme. Nos conversations étaient purement amicales au départ, puis elles sont naturellement devenues plus intimes. Je pouvais tout lui raconter. Après quelques semaines d'échanges, nous avons décidé de nous rencontrer. Finalement, cela a été tout le contraire.

Avec lui, je n'avais aucun complexe, je pouvais lui faire part de tous mes désirs, rien ne le choquait. Nicole, 40 ans, assistante sociale. Tromperie révélatrice Je sortais avec mon copain depuis 9 mois quand il m'a présenté Paul, son meilleur ami. Nous sommes devenus rapidement très proches, à tel point que nous nous voyions parfois tous les deux, sans Jérôme.

Après une soirée passée à discuter, à rire, on a dérapé. On a couché ensemble, et j'ai adoré. Ce fut une nuit forte et intense, on a fait l'amour 3 fois. J'ai compris que mon mec ne me rendait pas heureuse, je l'ai quitté le lendemain.

Aujourd'hui, je vis avec Paul, et je suis toujours aussi amoureuse. Charlotte, 24 ans, serveuse Amoureuse Mon déclic sexuel?

Le jour où j'ai fait l'amour avec un mec dont j'étais vraiment amoureuse. Le sexe avec des sentiments, c'est encore meilleur! Sabrina, 26 ans, libraire Rencontre sans lendemain Célibataire, alors que j'étais en pleine phase "chuis-trop-moche-personne-ne-veut-de-moi", j'ai couché avec un mec rencontré en boîte. C'était pas une flèche, c'est vrai, mais il était mannequin et super bien foutu. J'ai pris mon pied, sans conséquence. Cette nuit a reboosté ma confiance en moi et ma bonne humeur pour les 6 mois suivants!

Gaëlle, 33 ans, médecin Avec deux hommes Pour moi, les expériences sexuelles à plus de deux étaient réservées aux films pornos A l'époque, j'étais célibataire. Un de mes ex avec qui j'étais restée amie m'invite à boire un verre et me présente à un de ses copains, plutôt beau gosse. Nous passons la soirée tous les 3, et comme on s'entend bien, je leur propose de finir la soirée à la maison. J'avoue ne pas avoir prémédité ce qui s'est passé ensuite mais j'en garde un très bon souvenir.

Quelle nana n'a pas fantasmé d'avoir deux beaux mecs en même temps! Je n'ai pas réitéré l'expérience mais je la conseille Céline, 30 ans, esthéticienne. Un nouveau plaisir Quand j'ai rencontré mon ami actuel, j'avais été mariée pendant 8 ans. J'avais toujours refusé la sodomie à mon ex-mari, je trouvais ça dégradant et puis surtout douloureux! Là, c'est venu naturellement, je me suis laissée aller en toute confiance et nous avons partagé ensemble un moment intense, un plaisir nouveau pour moi!

Comment ai-je pu me priver pendant tant d'années? Sans doute que le partenaire joue un rôle important Je ne jouissais que pendant les préliminaires , quand on stimulait mon clitoris. Et là, ça a été le déclic! En fait, je venais de découvrir mon point G.

Ju stine, 28 ans, prof de maths Attendre pour prolonger le désir Pour notre 3e rencard, j'avais invité Guillaume à dîner chez moi, et je comptais bien poursuivre la soirée au lit.

Sauf que quand j'ai commencé à le déshabiller, il m'a arrêtée: Pourtant, je trouvais qu'il se passait un truc entre nous, il me plaisait vraiment! On a continué à se voir: J'avais envie de lui, c'était dingue. Et je sentais bien que lui aussi crevait de désir.

.

Orgie sexuelle en état débriété video sexe francais gratuit


histoires de sexes sexe public

On a couché ensemble, et j'ai adoré. Ce fut une nuit forte et intense, on a fait l'amour 3 fois. J'ai compris que mon mec ne me rendait pas heureuse, je l'ai quitté le lendemain.

Aujourd'hui, je vis avec Paul, et je suis toujours aussi amoureuse. Charlotte, 24 ans, serveuse Amoureuse Mon déclic sexuel? Le jour où j'ai fait l'amour avec un mec dont j'étais vraiment amoureuse. Le sexe avec des sentiments, c'est encore meilleur! Sabrina, 26 ans, libraire Rencontre sans lendemain Célibataire, alors que j'étais en pleine phase "chuis-trop-moche-personne-ne-veut-de-moi", j'ai couché avec un mec rencontré en boîte. C'était pas une flèche, c'est vrai, mais il était mannequin et super bien foutu.

J'ai pris mon pied, sans conséquence. Cette nuit a reboosté ma confiance en moi et ma bonne humeur pour les 6 mois suivants! Gaëlle, 33 ans, médecin Avec deux hommes Pour moi, les expériences sexuelles à plus de deux étaient réservées aux films pornos A l'époque, j'étais célibataire. Un de mes ex avec qui j'étais restée amie m'invite à boire un verre et me présente à un de ses copains, plutôt beau gosse. Nous passons la soirée tous les 3, et comme on s'entend bien, je leur propose de finir la soirée à la maison.

J'avoue ne pas avoir prémédité ce qui s'est passé ensuite mais j'en garde un très bon souvenir. Quelle nana n'a pas fantasmé d'avoir deux beaux mecs en même temps! Je n'ai pas réitéré l'expérience mais je la conseille Céline, 30 ans, esthéticienne. Un nouveau plaisir Quand j'ai rencontré mon ami actuel, j'avais été mariée pendant 8 ans.

J'avais toujours refusé la sodomie à mon ex-mari, je trouvais ça dégradant et puis surtout douloureux! Là, c'est venu naturellement, je me suis laissée aller en toute confiance et nous avons partagé ensemble un moment intense, un plaisir nouveau pour moi! Comment ai-je pu me priver pendant tant d'années? Sans doute que le partenaire joue un rôle important Je ne jouissais que pendant les préliminaires , quand on stimulait mon clitoris. Et là, ça a été le déclic!

En fait, je venais de découvrir mon point G. Ju stine, 28 ans, prof de maths Attendre pour prolonger le désir Pour notre 3e rencard, j'avais invité Guillaume à dîner chez moi, et je comptais bien poursuivre la soirée au lit.

Sauf que quand j'ai commencé à le déshabiller, il m'a arrêtée: Pourtant, je trouvais qu'il se passait un truc entre nous, il me plaisait vraiment!

On a continué à se voir: J'avais envie de lui, c'était dingue. Et je sentais bien que lui aussi crevait de désir. C'était à la fois frustrant et super excitant. On a vécu une relation passionnée, très intense, à moitié platonique, super romantique. Au bout de 6 mois, on s'est séparés, pas uniquement à cause de son voeu de chasteté. Mais je ne regrette pas notre histoire, elle m'a fait comprendre que faire monter le désir et repousser l'échéance peut être parfois aussi bon qu'un câlin. Depuis, j'essaye de ne pas me donner tout de suite, c'est encore meilleur quand on passe à l'acte.

Camille, 28 ans, infirmière. Essayer un sex-toy Un site de ventes privées en ligne sur lequel j'achetais généralement mes sous-vêtements a organisé une vente pour une marque de sex-toys: Je n'avais jamais osé franchir le seuil d'un sex-shop, c'était l'occasion ou jamais d'acheter un vibro! Depuis, nous vivons le parfait amour et nous prévoyons de nous installer ensemble. Anne, 25 ans, vendeuse La reconquête J'ai trompé mon mec avec un collègue. Depuis plusieurs mois, on ne faisait presque plus l'amour, je me sentais délaissée.

Alors quand Sylvain m'a fait des avances lors d'un séminaire, je n'ai pas résisté. Enfin j'avais l'impression d'être désirée! Mais c'était bien clair entre nous que ce n'était qu'une histoire d'une nuit. En rentrant chez moi, je culpabilisais tellement que j'ai tout avoué à mon fiancé. Ça lui a fait un choc, il a beaucoup souffert, mais il a finalement décidé de ne pas me quitter.

Cet accident l'a fait réagir, il a compris que rien n'était acquis entre nous et depuis, il fait tout pour séduire et me reconquérir. Bien sûr, je regrette mon infidélité, mais je suis consciente qu'elle a apporté un souffle nouveau à notre histoire.

Mylène, 31 ans, aide soignante. Dans un lieu public J'étais avec un mec qui adorait faire l'amour dans des endroits publics. L'ascenseur, le parking, la cabine d'essayage, la voiture Tous ces endroits l'excitaient. Moi, côté sexe, j'étais plutôt du genre conventionnelle: Alors quand il a commencé à me chauffer avant un dîner, dans la cage d'escalier de l'immeuble de nos amis, j'ai commencé par le repousser, comme je le faisais à chaque fois.

Mais ce jour-là, il a tellement insisté que je me suis finalement laissée faire. Ça a été court, mais tellement intense et excitant que ça m'a décoincée. Anne, 23 ans, prof de physique La première fois L'expérience sexuelle qui a changé ma vie? Un de mes meilleurs amis était amoureux de moi depuis longtemps. Nous faisions confiance aux circonstances.. Et à notre spontanéité.

Il fut un peu déçu, cette fois: Le restaurant, vietnamien, était plutôt chic. Un jeune serveur un peu raide, vietnamien bien sur, nous guida vers un coin de la pièce, entouré de quelques plantes vertes. Le début du repas promettait une fin de nuit très agréable.

Le vin me montait déjà à la tête, et le regard de Christophe se faisait de plus en plus complice et appuyé. Pourtant, le garçon affichait une certaine désinvolture. Sa copine quant à elle était assez quelconque, et surtout ne savait manifestement pas se mettre en valeur. En passant à hauteur de sa table, mon regard a croisé le sien, et je lui ai souri. Lorsque je suis revenue des toilettes, deux minutes plus tard, Christophe était rouge.

Le deuxième plat est arrivé. Mais la légère agitation déclenchée par le serveur attira son attention. Son regard se leva, et tomba bien sur comme un aimant sur mes cuisses, que je ne croisais plus. Son regard se fit un peu brumeux et curieux. Nous communiquions à voix basse, tels des ventriloques. Je lui décrivais chaque seconde de la scène, et de mon mieux, mes sensations. Christophe était aux anges, et remontait inconsciemment sa main vers le haut de mes cuisses.

Il effleura un instant mon clitoris, mais je le grondai en le remettant en place. Un peu de tenue tout de même. Il éclata a nouveau de rire. Chaque mouvement de mes jambes déclenchait des glissements entre mes lèvres, et de douces vagues de plaisir. Il devint pour quelques minutes le seul spectateur potentiel de nos mouvements.

Je fis entrer le doigt en moi, puis le portai à ma bouche pour le lécher de bas en haut, toute langue dehors. Inquiétude de courte durée malgré tout: Ca ne vient pas. Il me vient une idée. Je me baisse pour la ramasser. Accroupie, bien sûr, tout en veillant à orienter mon entrejambe avantageusement. Cette fois son regard croise le mien. Juste un petit signe de tête. Je me relève, et me dirige vers les toilettes, sans un nouveau regard.

Un petit lavabo, sous un miroir. Une porte donne vers la salle de restau. Une autre vers les toilettes à proprement parler. Je me regarde dans le miroir. Je me décale un peu. Je pose un pied sur le rebord du lavabo. Dirigée ver la porte.

Mon sexe est ouvert, offert. Le sang pulse à mes oreilles, ma gorge, mon ventre. Il ne va pas plus loin.

...

Tout ça pour que je lui raconte tout en rentrant à la maison. Bisous à toute la rédaction! Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Ce site propose un contenu à caractère pornographique et est réservé à un public majeur et averti. En cliquant sur 'ENTRER' vous certifiez être majeur selon les lois françaises et que ces lois vous autorisent à accéder à ce service, ne pas faire connaître ce service à des mineurs, sous peine de sanctions pénales, ne pas diffuser le contenu de ce service qui est la propriété de l'éditeur, ne pas poursuivre l'éditeur de ce service pour toute action judiciaire.

Récits érotiques illustrés Les contributions des Unionistes Vos récits et témoignages Vos photos Vos vidéos Mes contributions. Sexualité et santé Maladies et sexualité Protection et prévention Désir et Plaisir Comprendre sa sexualité Nos conseils d'experts ist-mst pratiques couple Les couillonneries du Pr Fumier.

Nos conseils d'experts 27 avril Dois-je accepter de sodomiser mon conjoint? Cela peut-il signifier qu'il aime les Chantier interdit au public. Réagir à cet article Annuler la réponse. Plan du site Mentions légales Politiques des utilisations des cookies Contactez-nous. Tous les modèles présents sur le site ont plus de 18 ans. En passant à hauteur de sa table, mon regard a croisé le sien, et je lui ai souri.

Lorsque je suis revenue des toilettes, deux minutes plus tard, Christophe était rouge. Le deuxième plat est arrivé. Mais la légère agitation déclenchée par le serveur attira son attention. Son regard se leva, et tomba bien sur comme un aimant sur mes cuisses, que je ne croisais plus.

Son regard se fit un peu brumeux et curieux. Nous communiquions à voix basse, tels des ventriloques. Je lui décrivais chaque seconde de la scène, et de mon mieux, mes sensations.

Christophe était aux anges, et remontait inconsciemment sa main vers le haut de mes cuisses. Il effleura un instant mon clitoris, mais je le grondai en le remettant en place. Un peu de tenue tout de même. Il éclata a nouveau de rire. Chaque mouvement de mes jambes déclenchait des glissements entre mes lèvres, et de douces vagues de plaisir.

Il devint pour quelques minutes le seul spectateur potentiel de nos mouvements. Je fis entrer le doigt en moi, puis le portai à ma bouche pour le lécher de bas en haut, toute langue dehors. Inquiétude de courte durée malgré tout: Ca ne vient pas.

Il me vient une idée. Je me baisse pour la ramasser. Accroupie, bien sûr, tout en veillant à orienter mon entrejambe avantageusement. Cette fois son regard croise le mien.

Juste un petit signe de tête. Je me relève, et me dirige vers les toilettes, sans un nouveau regard. Un petit lavabo, sous un miroir. Une porte donne vers la salle de restau. Une autre vers les toilettes à proprement parler.

Je me regarde dans le miroir. Je me décale un peu. Je pose un pied sur le rebord du lavabo. Dirigée ver la porte.

Mon sexe est ouvert, offert. Le sang pulse à mes oreilles, ma gorge, mon ventre. Il ne va pas plus loin. Je lui commande, avec un aplomb que je ne me connaissais pas: Une bosse énorme déforme son pantalon.

Il me regarde, hébété. Cette fois il ne traîne pas. Trop vite, trop fébrile. Je lui prends la tête. Lèche la petite bosse. Oui, là, doucement, oui. Suce la entre tes lèvres.




Sexe gratuis sexe femme saoule


Photo sexe gratuit gif sexe


Un peu de tenue tout de même. Il éclata a nouveau de rire. Chaque mouvement de mes jambes déclenchait des glissements entre mes lèvres, et de douces vagues de plaisir. Il devint pour quelques minutes le seul spectateur potentiel de nos mouvements. Je fis entrer le doigt en moi, puis le portai à ma bouche pour le lécher de bas en haut, toute langue dehors. Inquiétude de courte durée malgré tout: Ca ne vient pas. Il me vient une idée. Je me baisse pour la ramasser. Accroupie, bien sûr, tout en veillant à orienter mon entrejambe avantageusement.

Cette fois son regard croise le mien. Juste un petit signe de tête. Je me relève, et me dirige vers les toilettes, sans un nouveau regard.

Un petit lavabo, sous un miroir. Une porte donne vers la salle de restau. Une autre vers les toilettes à proprement parler. Je me regarde dans le miroir. Je me décale un peu. Je pose un pied sur le rebord du lavabo. Dirigée ver la porte. Mon sexe est ouvert, offert. Le sang pulse à mes oreilles, ma gorge, mon ventre. Il ne va pas plus loin.

Je lui commande, avec un aplomb que je ne me connaissais pas: Une bosse énorme déforme son pantalon. Il me regarde, hébété. Cette fois il ne traîne pas. Trop vite, trop fébrile. Montréal Changer de ville. Exit le confort du lit!

Place aux parties de jambes en l'air dans une voiture, une cabine d'essayage, à la bibliothèque, dans un parc ou encore au cinéma. Selon les experts, faire l'amour dans un lieu public demeure un des fantasmes les plus populaires. Certains ne font qu'imaginer, mais plus d'une personne sur cinq se laisserait tenter, quitte à s'exposer à une amende pour indécence. William nom fictif , 36 ans, a une légère cicatrice sur la fesse. Ce n'est pas en faisant du sport ou en tombant qu'il s'est blessé, mais plutôt en laissant aller à des plaisirs sexuels sur la pelouse du mont Royal avec sa copine, lors d'une belle journée estivale.

Je n'ai même pas senti la branche de bois sur laquelle j'étais allongé. Ce n'est que le lendemain que je m'en suis rendu compte, raconte-t-il en riant. Il y avait des gens qui se promenaient à une dizaine de mètres de nous, mais nous étions quand même habillés et heureusement, personne ne nous a dit quelque chose! On l'a aussi fait au bord d'un lac dans les Laurentides en plein jour. On a réalisé après que des gens nous regardaient de l'autre côté du lac, devant leur chalet.

Le couple s'est également retrouvé dans les toilettes d'un café populaire, d'un quartier chic de Montréal, en pleine matinée. Les clients n'ont rien remarqué, en tout cas on ne nous a rien dit. Des toilettes publiques ne sont pas le lieu le plus romantique, mais ça reste excitant et après on a vraiment ri. C'est sûr qu'il faut être à l'aise avec la personne pour faire ça. Faire l'amour dans un lieu public demeure un fantasme très répandu. Selon les experts, s'imaginer avoir des rapports sexuels dans des lieux publics n'a rien d'anormal.

Dans son livre, Who's Been Sleeping in Your Head , publié en avril dernier, le psychanalyste britannique Brett Kahr décortique une vaste étude sur les fantasmes sexuels. Il assure que ce genre de fantasme est très commun. Alice, 32 ans, architecte Avec une fille Le jour où j'ai couché avec une fille!

Brune, un corps de déesse, de l'humour Cependant, la vodka aidant, je l'ai laissée faire et je me suis finalement réveillée le lendemain matin dans son lit, heureuse et sereine. Marina, 23 ans, étudiante en lettres modernes Trop frivole Comme chaque année, j'assiste à un festival de musique avec des amis.

Ambiance festive, tout le monde parle avec tout le monde, on se fait des copains: Assez rapidement , je flirte avec un gars que je viens de rencontrer. Le lendemain, je me réveille dans sa tente, et là, l'angoisse: Depuis, je suis moins frivole et je ne couche plus avec le premier venu, les lendemains peuvent être difficiles!

Chloé, 33 ans, chargée de communication. Au bureau, j'ai rencontré un homme super sexy. Et cette fois, j'y ai pris énormément de plaisir! Un vrai déclic, car depuis, ça ne me dégoûte plus. Emilia, 29 ans, journaliste L'échappée belle Après une grossesse sans rapport sexuel, entre mon mari et moi, c'était le calme plat. Avec un nourrisson qui ne faisait pas ses nuits, notre vie sexuelle était réduite à néant.

Il faut dire que je n'avais pas vraiment la tête à ça. Parce qu'il n'en pouvait plus, mon mari a décidé de me faire une surprise: Tous seuls, tous les deux, pas de bébé à changer, pas de biberon à préparer, rien à faire. On a vécu un véritable festival du sexe! On n'a pas quitté la chambre du week-end tant pis pour Florence, on y retournera. Et moi, j'ai retrouvé ma libido endormie depuis trop longtemps. Christine, 34 ans, comptable. Petit jeu sexuel J'étais mariée depuis 6 ans, et à l'époque, le sexe relevait plus du devoir conjugal que de l'étreinte passionnée.

J'ai accepté, et ce fut un véritable feu d'artifices sensuel. Tous mes autres sens étaient en éveil. Mon corps réagissait à la moindre caresse inattendue, du coup mon plaisir était décuplé. Ma vie de famille a pris le dessus sur ma vie de femme. Nos conversations étaient purement amicales au départ, puis elles sont naturellement devenues plus intimes.

Je pouvais tout lui raconter. Après quelques semaines d'échanges, nous avons décidé de nous rencontrer. Finalement, cela a été tout le contraire. Avec lui, je n'avais aucun complexe, je pouvais lui faire part de tous mes désirs, rien ne le choquait.

Nicole, 40 ans, assistante sociale. Tromperie révélatrice Je sortais avec mon copain depuis 9 mois quand il m'a présenté Paul, son meilleur ami. Nous sommes devenus rapidement très proches, à tel point que nous nous voyions parfois tous les deux, sans Jérôme. Après une soirée passée à discuter, à rire, on a dérapé. On a couché ensemble, et j'ai adoré. Ce fut une nuit forte et intense, on a fait l'amour 3 fois. J'ai compris que mon mec ne me rendait pas heureuse, je l'ai quitté le lendemain.

Aujourd'hui, je vis avec Paul, et je suis toujours aussi amoureuse.